Tout savoir sur la cyclo-logistique !

Qu’est-ce que la cyclo-logistique ?

Ce terme récent, apparu il y a seulement quelques années, désigne l’ensemble des véhicules permettant le transport et la livraison de marchandises en cycle. Qu’il s’agisse de vélo, de cargo, de biporteur, de triporteur, de tricycle, de quadricycle ou même de remorque, ils se catégorisent comme étant des véhicules utilitaires légers (VUL) permettant d’assurer de nombreuses missions de logistique urbaine.

Pourquoi parle-ton désormais de cyclo-logistique ?

La cyclo-logistique se démocratise de plus en plus depuis l’effet de la crise sanitaire qui a généré une effervescence autour du cycle, mais également à cause des enjeux environnementaux et écologiques. Notamment, la diminution de l’empreinte carbone, la pollution sonore ou encore le désengorgement du trafic routier pour ne citer qu’eux.
En effet, la cyclo-logistique est particulièrement adapté aux métropoles à forte densité, où la circulation en voiture est très contraignante. Ces véhicules rapides et non-polluant permettent de circuler en ville 60 % plus vite qu’un camion. Ils sont d’ailleurs recommandés pour entrer et rouler dans les ZFE (Zones à Faibles Émissions).

Quels sont ces secteurs d’activités ? Ses applications ?

Évidemment, le premier domaine d’activité de la cyclo-logistique est la livraison (Toutes sortes de livraisons !), mais elle s’applique également aux métiers du déménagement et aux transports de charges volumineuses dans le domaine du BTP par exemple ou encore au ramassage de déchets. Mais ce n’est pas tout, médecins, plombiers, électriciens, infirmiers, etc… peuvent également rentrer dans le cadre de la logistique du dernier kilomètre. Vous l’aurez compris, les applications sont très nombreuses et à partir du moment où vous transporter du matériel (ou marchandise) à vélo, vous faites de la cyclo-logistique !

Le développement de la cyclo-logistique, on en parle ?

En France, le plan national pour le développement de la logistique du dernier kilomètre prévoit de son côté la mise en place de clauses « cyclo-logistiques » spécifiques dans les marchés publics. Avec notamment le développement des pistes cyclables, des livraisons et la création de « hubs » de cyclo-logistique qui devront être menés en accord avec les collectivités locales.

En outre, de nombreuses subventions et aides à l’achat ont été mises en place pour favoriser l’utilisation vélo logistique. Vous pouvez retrouver une liste de ces aides ci-dessous :

D’autres aides régionales et communales peuvent être déployées, nous vous invitons à vous renseigner auprès des organismes publics qui s’en occupent et seraient susceptibles d’en proposer.